Menu

Malformation / déformation oreilles

La reconstruction des oreilles est proposée en cas d’anomalie présente dès la naissance, qu’il s’agisse d’une agénésie de l’oreille, un défaut de développement de l’oreille, ou d’une déformation. Les techniques opératoires sont similaires dans les deux cas et seront adaptées à chaque patient.

Malformation des oreilles à Lyon - chirurgie réparatrice | Dr Durbec

Les anomalies d’oreille externe se classent en 2 catégories.

– Les agénésies d’oreille

Il s’agit d’une malformation présente dès la naissance et se traduisant par un défaut de développement d’un ou des 2 pavillons d’oreilles. L’oreille n’est pas formée, ou n’est formée qu’en partie. Ces malformations peuvent être isolées ou associées à un syndrome malformatif comprenant d’autres anomalies.
Selon le degré d’importance, la reconstruction de ces malformations est chirurgicale, par prélèvement de cartilage costal ou par utilisation de matériaux synthétiques (Medpor). Ces derniers matériaux sont utilisés depuis plus de 20 ans avec de très bons résultats. Ils permettent de diminuer le nombre de procédures chirurgicales (1 à 2) ainsi que la durée de celles-ci. L’acte chirurgical est également moins invasif puisque aucune thoracotomie n’est réalisée, contrairement à un prélèvement costal. L’acte est donc beaucoup moins douloureux.

– Les déformations d’oreille

Présentes également à la naissance, elles se traduisent par une forme anormale de l’un ou des 2 pavillons. Dans ce cas, la totalité de l’oreille est constituée mais déformée.
Le traitement de ces déformations doit être le plus précoce possible (15 premiers jours) quand le cartilage est encore extrêmement malléable. Il ne s’agit pas de chirurgie mais de la mise en place précoce de conformateurs qui vont permettre de corriger ces déformations en quelques semaines. Ces conformateurs sont déjà couramment utilisés aux Etats-Unis et dans certains pays d’Europe, mais peu ou pas en France. Si vous souhaitez un rendez-vous rapide, contactez-nous par téléphone ou par mail. Nous mettrons tout en oeuvre pour que votre enfant puisse être pris en charge dans des délais compatibles.

Comme pour toute intervention chirurgicale, une consultation et un bilan pré-opératoire seront menés. Les éléments pouvant compliquer voire contre-indiquer l’intervention seront explorés.
Plusieurs conditions devront être remplies :

  • aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les dix jours précédant l’intervention ;
  • l’arrêt du tabac est vivement recommandé un mois avant et un mois après l’intervention
  • être à jeun strict (ne rien manger ni boire depuis au moins six heures avant l’intervention)
  • la tête et les cheveux seront soigneusement lavés la veille de l’opération.

Les techniques varient selon les chirurgiens et la morphologie de l’oreille. Dans tous les cas, le chirurgien plasticien devra procéder à :

  • Une incision cutanée en arrière de l’oreille, dans le sillon placé à l’arrière de l’oreille (sillon rétro-auriculaire) et laissant une cicatrice à peine visible.
  • Une dissection permettant le décollement cutané pour accéder au cartilage.
  • Un remodelage cartilagineux : par une plastie du cartilage, le chirurgien corrige les anomalies et façonne les structures. Le principe est de recréer ou d’améliorer les reliefs naturels, maintenus par de fines sutures enfouies. Parfois, des résections du cartilage sont nécessaires. Enfin, le repositionnement du pavillon est réalisé, l’oreille se place près du crâne, le décollement est rectifié.
  • La vérification d’une symétrie parfaite : de face et de profil, le pavillon auriculaire doit se positionner en parfaite adéquation avec le visage.
  • La réalisation des sutures : classiquement, des fils résorbables sont utilisés; il n’est de ce fait pas nécessaire de les retirer.
  • La pose des pansements : elle est réalisée grâce à des bandes élastiques (bandes velpeau) autour de la tête afin de protéger et maintenir les oreilles en bonne position.

La durée de l’intervention est de 45 minutes à 1 heure selon les malformations traitées et selon le recollement des oreilles concernées (otoplastie unilatérale ou bilatérale).
L’hospitalisation est le plus couramment effectuée en ambulatoire (sortie le jour même).

Les douleurs modérées (généralement les premières 24 heures) sont atténuées à l’aide d’antalgiques classiques et d’anti-inflammatoires.

Le pansement est retiré le premier jour au profit d’un pansement plus léger à porter notamment la nuit pendant un dizaine de jours.

Des ecchymoses et oedèmes (gonflement) transitoires peuvent survenir et dissimuler les nouveaux reliefs. Ces symptômes de suite opératoire s’atténueront avec le temps.

Aucun fil n’est à retirer mais un bandeau de contention devra être porté au retrait du premier pansement, nuit et jour pendant 8 à 15 jours, puis uniquement la nuit pour une durée d’un à deux mois.

Le résultat est définitif au bout de 2 à 3 mois, après la fonte de l’œdème, et le temps que les tissus s’assouplissent.

Au cours des premières semaines suivant l’intervention, il convient de ne pas exposer les oreilles opérées à des températures froides qui pourraient entraîner des gelures (par un possible manque de sensibilité transitoire).

Il est également conseillé d’éviter l’exposition au soleil durant la période de cicatrisation.

Pas de bains de mer ou piscine pendant 6 semaines (la douche est autorisée, même conseillée dès le lendemain pour une bonne hygiène de la région rétro-auriculaire et lutter contre toute macération lors du port du bandeau).

Tous efforts physiques et activités sportives sont proscrites durant 15 jours.
Dans la phase post-opératoire, éviter le port des lunettes. En effet, le positionnement des branches peut altérer le processus de cicatrisation.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
Aucun vote
Loading...

Commentaires

Prendre RDV

Logo