Menu

Septoplastie

La cloison nasale (le septum) est constituée d’une partie osseuse et de cartilage. Lorsqu’elle est déviée, elle occasionne des troubles fonctionnels et respiratoires aux conséquences fâcheuses. C’est là qu’intervient la septoplastie.

La septoplastie à Lyon - chirurgie du nez et visage | Dr Durbec

Une déviation de la cloison nasale peut impliquer des problèmes d’ordre médical et/ou esthétique :

  • une obstruction nasale chronique
  • une gêne respiratoire
  • des ronflements
  • des infections des sinus et de l’oreille
  • des migraines

La gêne respiratoire peut être à l’origine d’un sommeil de mauvaise qualité, et/ou d’un sentiment de fatigue chronique.

Une déviation de la cloison nasale peut également provoquer une déformation inesthétique de la forme du nez, qui apparaît partiellement déviée sur un côté.

L’indication opératoire est fonction de l’importance de la déviation septale. Un bilan complémentaire pourra être demandé, comme par exemple un scanner des sinus.
La résection de cartilage septal à prévoir est analysée avec le patient. Le tracé de l’incision est expliqué : elle est à l’intérieur de la fosse nasale et invisible.

48 heures (au plus tard) avant une septoplastie, une consultation auprès d’un anesthésiste est organisée et un bilan préopératoire est prescrit.
L’entrée en clinique a lieu le matin même de la septoplastie. Avant l’hospitalisation, il faut :

  • arrêter le tabac et l’aspirine
  • être à jeun strict (ne rien manger, ne rien boire) depuis plus de 6 heures

Le plus souvent, l’intervention pour septoplastie doit être réalisée sous anesthésie générale. Cependant, pour une chirurgie dite secondaire, une retouche par exemple dans la partie antérieure, la chirurgie peut être faite sous anesthésie locale.

L’intervention a lieu au bloc opératoire en zone stérile. Elle va durer 40 minutes environ.
Deux types d’incisions peuvent être pratiqués en fonction de l’anatomie initiale du patient :

  • endonasale (la cicatrice est dissimulée à l’intérieur de nez)
  • à la base du nez, pour les déviations plus complexes (incision par voie externe).

Une fois la cloison nasale libérée de ses attaches muqueuses et cutanées, le chirurgien procède au retrait partiel et au remodelage des parties déformées de la cloison.

Les suites opératoires d’une septoplastie sont généralement simples. Il s’agit d’une intervention peu douloureuse. La gêne postopératoire est principalement liée au port d’attelles nasales (fines plaques en silicone d’1mm d’épaisseur). La mise en place de mèche est exceptionnelle. Les attelles sont retirées lors du contrôle post-opératoire, 1 semaine après l’intervention.

Un inconfort de courte durée peut survenir mais celui-ci pourra être limité par un traitement médicamenteux.

L’obstruction nasale est fréquente pendant les premiers jours qui suivent la septoplastie et elle nécessite des lavages fréquents des fosses nasales pour éviter la formation de croûtes.

Le résultat respiratoire pourra s’apprécier dans un premier temps lors du contrôle post-opératoire à 1 semaine, lors du retrait des attelles. On constate encore une évolution dans les semaines faisant suite.

Il sera possible de reprendre vos activités quotidiennes quelques jours après l’intervention cependant, pendant le premier mois, les activités sportives doivent être réduites. Il est notamment recommandé d’éviter les sports qui comportent des risques de chocs sur le nez et d’éviter tout effort violent dans les 2 mois qui suivent l’intervention.

Fumer augmente le risque de complications chirurgicales de toute chirurgie. Arrêter de fumer 6-8 semaines avant l’intervention élimine ce risque supplémentaire.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
1 vote(s)
Moyenne : 5,00 sur 5
Loading...

Commentaires

Prendre RDV

Logo