Menu

A quelle fréquence faire ses injections d’acide hyaluronique ?

Avec le temps, les constituants essentiels de la peau s’amoindrissent, aussi bien qualitativement que quantitativement. En parallèle, les fibres musculaires tendent à diminuer et à s’atrophier. Ces deux phénomènes inhérents au vieillissement naturel ont un retentissement multiforme sur l’aspect du visage, qui se marque de rides et voit ses reliefs s’affaisser.

Avec les injections d’acide hyaluronique, la médecine esthétique offre une solution idéale à ces différents problèmes. Quasi indolore, très peu contraignant (pas d’anesthésie ni d’éviction sociale à prévoir) et garant de résultats naturels, le traitement permet, selon l’indication, de restaurer les volumes faciaux, de combler les zones creusées ‒ qu’il s’agisse des sillons que sont les rides statiques ou de cernes creux ‒, mais aussi de repulper la peau, notamment au niveau des lèvres. Toutefois, le maintien de ces résultats nécessite le renouvellement périodique des injections. Cet article fait le point sur la question.

A quelle fréquence faut-il renouveler les injections d’acide hyaluronique ?

Comment évoluent les résultats du botox ? | Dr Durbec | Lyon

Les résultats obtenus suite à des injections d’acide hyaluronique sont visibles immédiatement, mais sont aussi temporaires (voir ci-dessous). En moyenne, ils perdurent entre 6 et 9 mois, dépendamment de la zone traitée et des caractéristiques cutanées du patient. Pour les maintenir, il convient donc de renouveler les injections entre une et deux fois par an.

Le faire à une fréquence plus élevée ne permet ni de bonifier les résultats, ni d’augmenter leur durabilité, et peut même s’avérer contre-productif, favorisant la survenue de certains effets indésirables, dont un gonflement excessif du visage. A ce titre, le respect des préconisations du praticien est primordial, aussi bien au regard de la qualité des résultats qui seront obtenus que de l’innocuité du traitement.

Dans la pratique, le Dr Durbec procède au cas par cas. Il détermine ainsi le moment idoine pour renouveler les injections en fonction de la réactivité de votre peau et de son évolution dans le temps. Il arrive que, au fil des séances et pour certaines indications, les effets du produit se fassent plus durables, notamment parce que l’acide hyaluronique peut induire des bienfaits à long terme sur la qualité cutanée. Dans ces cas, les séances peuvent être espacées davantage. Quoi qu’il en soit, le Dr Durbec vous propose un plan de traitement qui permette de conserver le rajeunissement facial recherché tout en respectant les principes naturels qui régissent le fonctionnement de la peau.

Sachez par ailleurs qu’en cas de besoin, des injections d’ajustement peuvent être réalisées entre une et deux semaines après chaque séance.

Pourquoi l’acide hyaluronique n’est-il pas définitif ?

L’acide hyaluronique est une molécule présente à l’état naturel dans l’ensemble des tissus conjonctifs du corps humain. Au niveau de la peau, dont il est l’un des principaux constituants avec le collagène et l’élastine, il joue un rôle primordial à l’hydratation et à l’élasticité des tissus. Dégradé organiquement sous l’effet d’enzymes spécifiques, sa concentration diminue avec le temps.

L’acide hyaluronique utilisé en médecine esthétique (généralement d’origine végétale) subit le même sort, sans être renouvelé. Ainsi dégradé progressivement, il est intégralement résorbé par l’organisme, ce qui explique la disparition graduelle de ses effets et des volumes qu’il permet de créer.

A partir de quel âge peut-on commencer les injections ?

De manière générale, les injections d’acide hyaluronique ne sont pas proposées avant 18 ans. Au-delà, il n’existe aucune limite d’âge, le produit présentant une excellente tolérance par l’organisme.

Naturellement, les besoins tendent à évoluer avec le temps. Les patients de 20 ou 30 ans peuvent bénéficier d’acides hyaluroniques peu volumateurs, conçus pour hydrater la peau en profondeur et lui redonner un coup d’éclat. Après 40 ans, le recours à des acides hyaluroniques plus volumateurs, qui permettent de restaurer les volumes affaissés du visage et d’en redessiner l’ovale, devient plus fréquent. Il ne s’agit toutefois là que d’indications théoriques : pensée pour répondre au projet esthétique qui est le vôtre, la prise en charge thérapeutique est toujours individualisée.

Article précédent

Commentaires

Prendre RDV

Logo